Home • Kontakt • FAQ • Anmeldung • Anfahrt • Impressum • 

Institut Dr. Flad
Berufskolleg für Chemie, Pharmazie und Umwelt

Ausbildung mit Markenzeichen. Seit 1951.
Déclaration d'Hambourg
"Nous voulons l'Europe"
Thèses portant sur une politique européenne en matière d'éducation et de formation
   (07/2002)
EnglishDeutsch

L'Union fédérale des écoles privées allemandes (VDP)
L'Union fédérale des écoles privées allemandes (VDP) préconise des concepts politiques en matière de formation et d'éducation visant à renforcer durablement l'intégration de l'Europe commune. Pour cela, il est nécessaire de créer une communauté dans le domaine de l'éducation et de la formation au sens d'une diversité dans l'unité, en respectant les données européennes, et de développer une conscience européenne auprès des citoyens.

Pour cela, plusieurs conditions doivent être réunies:

  • L'ancrage de l'idée européenne à l'école et dans l'éducation constituerait une condition fondamentale. L'enseignement d'une conception de base positive de l'Europe fait partie des futurs objectifs culturels très importants de l'école, la formation et la formation continue.

  • La mise en pratique des libertés fondamentales et la sauvegarde des libertés publiques ancrées dans la Charte européenne impliquent d'abord une éducation à la tolérance et à la compréhension multiculturelle ainsi qu'une égalité des chances à l'échelle européenne dans le respect des racines individuelles au sein d'une Europe des régions.

  • Enfin, il est nécessaire de faire valoir le droit du citoyen européen à l'éducation, la formation et au libre choix de l'école sans aucune forme de discrimination et indépendamment des frontières nationales.

 

  1. Exigences relatives à une politique d'éducation et de formation européenne

    • Un accès général et libre à l'éducation et la formation correspond au droit de tout citoyen disposant librement de lui-même en Europe.

    • Le droit général à l'éducation et la formation doit inclure le droit à la meilleure éducation et formation possible en fonction des aptitudes individuelles du citoyen. Afin de satisfaire à cette exigence, l'organisation de l'espace européen en matière d'éducation et de formation doit être plurielle et exempte de toute discrimination.

    • La suppression et/ou l'empêchement de structures monopolistiques réelles et légitimes doit être garantie en vue d'assurer le droit à l'éducation et la formation aux citoyens d'une Europe des régions et de la diversité. Un réseau pluriel constitué de pouvoirs organisateurs publics et indépendants doit être mis en place sous la surveillance d'un organisme d'inspection des établissements scolaires indépendant et assumant une responsabilité au niveau public.

    • La reconnaissance de l'équivalence des diplômes de l'enseignement général et professionnel obtenus au sein de la souveraineté nationale fait également partie d'un espace européen de l'éducation et de la formation.

    • Les principes de la conscience de l'environnement, la mobilité européenne et la compétence linguistique doivent être des composantes des objectifs européens en matière d'éducation et de formation.

    • Les ressources nécessaires sur le plan financier, personnel et matériel doivent être mises à disposition.

     

  2. Mise en place d'un réseau pour les objectifs européens en matière d'éducation

    Les moyens à mettre en œuvre pour la réalisation d'un espace européen dans le domaine de l'éducation passe logiquement par la mise en pratique des droits fondamentaux exprimés dans la Charte européenne : les droits des parents face à leurs enfants, les droits des enfants, le libre choix de la profession, l'égalité des chances.

    • Pour les diplômes reconnus à l'échelle européenne, la possibilité de comparer la durée de la formation devrait être naturelle dans l'intérêt de l'égalité des chances et du libre choix de la profession.

    • L'éducation est une fonction de service public. Les pouvoirs organisateurs publics et indépendants participent à la mise à disposition de propositions dans le domaine de l'éducation. Ceci assure la pluralité et en même temps l'égalité de la demande sans exception. Les pouvoirs organisateurs publics et indépendants travaillent dans les mêmes conditions-cadres - même sur le plan financier; les conditions d'accès à l'éducation indépendamment de la situation financière garantissent le droit au libre choix des écoles.

    • C'est sur la base d'une maîtrise sûre de sa propre langue maternelle qu'il appartient entre autres d'apprendre au moins une autre langue européenne en vue de promouvoir une Europe marquée par la paix et la tolérance. A cet effet, des corps d'enseignants constitués au niveau international peuvent apporter une contribution importante, tout comme les semestres passés à l'étranger pendant la période scolaire. Ceci doit être réalisé grâce à une amélioration du conseil et de la promotion ainsi qu'à une prise en compte simple des résultats obtenus à l'étranger.

    • Des connaissances de base sur l'Europe doivent être enseignées dans tous les états de l'UE. Cet enseignement ne se limitera pas à l'histoire, la géographie ou aux langues mais portera également sur les compétences interculturelles.

    • Il est nécessaire de faire connaître les différents systèmes d'éducation des états membres dans le cadre de séminaires pour enseignants organisés au niveau multinational.

    Le développement d'un espace européen en matière d'éducation et de formation ne signifie pas l'harmonisation des systèmes d'éducation au sens d'une uniformisation. Le critère pour une reconnaissance mutuelle doit être l'équivalence, non pas la similarité conformiste. Une Europe des régions doit être également garantie dans le système éducatif. Dans cette Europe, il n'existe aucune priorité accordée à l'un ou l'autre système éducatif mais une compétition riche de bonnes solutions et de pratiques proches des citoyens, qui se sont développées au cours de l'histoire, avec pour objectif l'éducation aux mêmes conditions.

     

  3. Conséquences

    Les thèses développées ci-dessus impliquent, comme conséquence, l'ancrage - dans les contrats européens - de l'objectif communautaire qui consiste à promouvoir la pluralité des propositions dans le domaine de l'éducation et de la formation avec le soutien des pouvoirs organisateurs publics et indépendants. L'accès aux établissements de l'enseignement doit être assuré aux mêmes conditions.

 
Der Vorstand des
Bundesverbands Deutscher Privatschulen e.V. (VDP)

Frankfurt am Main, im April 2002

English Deutsch